Je ne veux pas te quitter
mon sourire est attaché à ton corps
et le baiser de l’algue à la pierre
à l’intérieur de mon âge je porte un enfant gai et bruyant
il n’y a que toi qui saches le faire sortir du coquillage
comme l’escargot avec de fines voix
parmi l’herbe il y a les mains fraîches des fleurs
qui se tendent vers moi
il n’y a que ta voix qui soit fine
comme ta main est fine
comme le soir est impalpable comme le repos

Tristan Tzara