voyage

Le Départ de Maissiat

Votre coeur sous la pierre
Votre coeur, ce fou s’en est allé
Le vent l’a balayé comme tous les autres coeurs
Etrange et solitaire
Votre coeur, ce fou s’est consumé
Bienveillant et borné
S’évapore bien avant l’heure
Oh lourdes peines, oh serments décimés
Je vous hais de vous avoir tant aimé
Votre coeur fait de pierre
Capricieux et rêveur a lâché
Des soupirs accablés compressés, harassé d’aigreur
Maintenant comment faire
Votre nom sur la carte est rayé
Nulle part où aller
Votre coeur c’était le monde entier
Oh lourdes peines, oh serments décimés
Je vous hais de vous avoir tant aimé
Nul éclair de chaleur
Votre coeur c’était tous les étés
Allez en paix mon coeur
Puisse un jour le mien vous retrouver

The following two tabs change content below.

Hélène

Hélène. Eclat du soleil. "Epanouie, ravie, ruisselante" même sous la pluie ! Amoureuse des mots, de la vie, de la nature, des chats (roux) et dingue de musique ! Gourmande. Lis toujours plusieurs livres à la fois.

Derniers articles parHélène (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *